18.9 C
Montréal
mardi, mai 21, 2024
Accueil Carrière & Emploi Marocains au Canada : Important pour les boulangers-pâtissiers intéressés par l’immigration.

Marocains au Canada : Important pour les boulangers-pâtissiers intéressés par l’immigration.

Êtes-vous pâtissier ou bien vous êtes passionné par la cuisine ? Pourquoi restreignez- vous au moment ou vous pouvez mettre de votre savoir-faire un métier au Canada.

Aujourd’hui, l’immigration marocaine au Québec est plus importante que l’immigration française. On compte près de 100 000 Marocains au Canada, dont des immigrants ou des étudiants en transit, dont 80% se sont installés au Québec. Environ 2500 personnes traversent l’Atlantique chaque année.

Certes, les boulangers-pâtissiers préparent des pains, des petits pains, des muffins, des tartes, des pâtisseries, des gâteaux et des biscuits dans les boulangeries et les restaurants de gros et de détail. Ils travaillent donc dans des boulangeries, des supermarchés, des services de restauration, des hôtels, des restaurants, des hôpitaux et d’autres établissements, ou encore ils peuvent être des travailleurs autonomes. Les boulangers-pâtissiers occupent des postes de surveillants sont inclus dans ce groupe de base.

Sans compter qu’au Canada ce métier se présente sous forme des appellations suivantes : de prime abord on trouve, apprenti boulanger-pâtissier/apprentie boulangère-pâtissière. Aussi Boulanger/boulangère. Egalement, Boulanger-pâtissier/boulangère-pâtissière. Puis, Boulanger-pâtissier/boulangère-pâtissière en chef. Mais encore, Chef de boulangerie-pâtisserie. Inclus, Chocolatier.

Alors, pour bien comprendre le fonctionnement de ce travail au Canada, dans le but de savoir si vous êtes vraiment faites pour atteindre cette carrière comme un migrant qui cherche à s’installer et vivre au sein de cette société étrangère.
Si vous voulez prendre en main cette profession, vous serez devant l’exécution de certaines ou toutes les fonctions suivantes:

La préparation de la pâte pour les tartes, les pains et les petits pains, les sucreries, les muffins, les biscuits et les gâteaux ainsi que les glaçages, selon les recettes ou les commandes spéciales des clients. Aussi, faire cuire les produits préparés. Ajoutant à cela, qu’il faut glacer et décorer des gâteaux ou d’autres produits de boulangerie. Puis, il nécessaire de s’assurer que les produits sont à la hauteur des normes de qualité exigées. Bien évidement, il est important d’établir un calendrier de production pour déterminer la gamme et la quantité d’articles à produire. Y compris, les achets des fournitures de boulangerie et de pâtisserie. Voire aussi, la vente et à la mise en marché des produits. Et, s’engager, former et superviser, au besoin, le personnel de cuisine et de boulangerie-pâtisserie.

Cependant, au Canada il est indispensable de parler sur les conditions d’accès à chaque profession, même à ce genre de métier qui peut être pris au hasard au Maroc. Il est donc important d’avoir un diplôme d’études secondaires. Aussi, un programme d’apprentissage de trois ou quatre ans ou une formation collégiale ou spécialisée en boulangerie-pâtisserie ou plusieurs années d’expérience en boulangerie dans un établissement commercial sont habituellement exigées. Egalement, une formation en cours d’emploi peut être offerte. De plus, le certificat de qualification est offert, bien que facultatif, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, au Québec, en Ontario, en Alberta, en Colombie-Britannique, au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Bien évidemment, les boulangers-pâtissiers qualifiés peuvent obtenir la mention Sceau rouge après la réussite de l’examen, cette dernière, qui permet une mobilité interprovinciale.

Par ailleurs, Le salaire moyen pour les emplois «Pâtissier » au Canada est $29,250 par année ou  $15 par heure, donc le salaire moyen varie entre $23,400 pour les postes de niveau débutant, et $42,071 pour les travailleurs les plus expérimentés. Ce qui a permet à plusieurs marocains migrants au Canada de créer leurs propres projets autonomes par la suite, en respectant quelques conditions importantes comme le fait de Prendre le temps de bien élaborer son projet, aussi il faut se concentrer sur le bon choix de l’emplacement. Ensuite, il est nécessaire d’être certain de son savoir-faire en faisant de bons produits simples mais gourmands, de manière artisanale, avec des farines biologiques et québécoises de la meunerie La Milanaise. Aussi, « Jouer la carte du fait main… même pour le mobilier » par exemple l’achat des fours et du pétrin d’occasion. Outre qu’être un peu plus qu’une boulangerie ; À Montréal, qui dit boulangerie ne dit pas vente de pain uniquement ! Les boulangeries sont, en réalité, un peu plus qu’un simple comptoir de vente. Toutes proposent des sandwichs et formule lunchs, voire des brunchs en fin de semaine, des cafés et thés, des desserts gourmands, à déguster sur place ou non. En plus, il est indispensable de maîtriser ses prix de vente. Egalement, le bon choix du nom de ton projet pour bien se démarquer. Et aussi, il est important de se focaliser sur « la Mise sur la com’ » c’est-à-dire dévoiler ses coulisses sur un site internet, poster des photos alléchantes sur les réseaux sociaux, apparaître dans les médias, participer à des concours, etc… La communication est devenue un aspect indispensable pour réussir et continuer à exister. Et finalement il ne faut pas craindre la concurrence.

En somme, le travail autant que boulanger-pâtissier reste parmi les métiers qui connaissent une popularité au sein de la société marocaine migrante au Canada, malgré les obstacles qui peuvent entraver l’enchainement de cette profession dû à une lourde concurrence dans ce domaine. Outre que, Le recrutement de main-d’œuvre qualifiée, car les entreprises du secteur éprouvent d’importantes difficultés à recruter des superviseurs, techniciens, opérateurs, boulangers, pâtissiers et gérants / gérants de département. À cause de la pénurie de main-d’œuvre, mais aussi des horaires difficiles de travail, elles se voient contraintes d’embaucher des personnes qui n’ont souvent pas le niveau de scolarité théoriquement exigé et de compenser par davantage de formation interne. Le recrutement de main d’œuvre qualifiée devient dont un enjeu de plus en plus crucial pour les entreprises. C’est leur croissance même et celle du secteur dans son ensemble qui sont en jeu. Sans compter que Les pains industriels conventionnels, les pâtisseries et les viennoiseries bas de gamme sont en décroissance, ce qui est la conséquence de l’évolution des goûts des consommateurs et d’une plus grande préoccupation pour des produits santé. Surtout, depuis le début de la présente décennie, les importations ont crû beaucoup plus rapidement que les exportations, même si elles demeurent marginales. C’est principalement dans les produits congelés et surgelés, souvent précuits, que la croissance des importations est la plus forte.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Content is protected !!