18.9 C
Montréal
mardi, mai 21, 2024
Accueil Coin Famille & Confort Divertissement 39e Festival Vues d'Afrique : un retour en salle pour célébrer la...

39e Festival Vues d’Afrique : un retour en salle pour célébrer la diversité du cinéma africain et créole.

Montréal accueille la 39e édition du Festival international de cinéma Vues d’Afrique du 20 au 30 avril 2023. Présenté par Québecor et organisé à la Cinémathèque québécoise, le festival revient en salle après des éditions précédentes en format virtuel et hybride. Halimatou Gadji et Stanley Février, marraine et parrain de l’événement, promettent un programme riche et varié, avec 109 films en provenance de 39 pays.

La soirée inaugurale du 20 avril au Cinéma Guzzo du Marché central mettra à l’honneur la première canadienne du film “Hommage d’une fille à son père” de Fatou Cissé. Sous la présidence de Fatima Braoulé Meïté, ambassadrice du Mali au Canada, cette édition de Vues d’Afrique se démarque par une forte présence féminine : 42 % des œuvres programmées sont réalisées par des femmes, une augmentation de 12 % par rapport à 2022. Cette tendance est encouragée par le Centre d’étude et de coopération international (CECI), qui milite pour l’égalité homme/femme dans le cinéma africain.

Le festival présentera quatre premières mondiales de cinéastes internationalement reconnus et 64 premières canadiennes, attestant de la notoriété de l’événement sur la scène internationale. Les différentes sections du festival mettront en compétition des films de fiction, des documentaires, des séries télévisées ou web, des films d’animation et des œuvres émanant de la relève cinématographique.

La compétition des films de fiction comprendra 12 longs métrages et 26 courts et moyens métrages en lice pour les prix décernés par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ainsi que les prix du meilleur acteur et de la meilleure actrice offerts par le Centre culturel marocain de Montréal. Parmi les premières mondiales figurent “La beauté irrésistible” d’Ines Umuhire Nyiarama (Rwanda), “Entre cri et réveil” de R. Samuel Kwame Amenyenu (Bénin) et “Une si longue attente” de Habibou Zoungrana (Burkina Faso).

La sélection internationale des documentaires proposera 7 longs métrages, 5 moyens métrages et 13 courts métrages. Notons la première canadienne du film “Le chant des vivants” de Cécile Allegra, qui sera présente pour l’occasion.

Dans la section Regards d’ici, 16 œuvres récentes seront couronnées par les prix du long et du court et moyen métrage remis par les Studios MELS. Parmi elles, “Elles” de Sabrina Hammoum, qui suit le parcours de la rappeuse québécoise Sarahmée à travers l’Afrique.

Les séances de la section dédiée aux séries web ou TV et aux films d’animation seront animées par Halimatou Gadji, vedette de séries africaines. Neuf séries et 14 œuvres d’animation seront au programme, dont “La remontada” de Gervais Djimeli Lekpa, projeté en première canadienne, ainsi que “L’imam, le poulet et le pasteur” du Burkinabé Dramane Gnessi et la série “Ô Batanga” d’Alex Ogou, récompensée au FESPACO.

La section Regards sur la relève mettra en lumière les cinéastes émergents avec trois longs métrages et 51 courts et moyens métrages, dont “Irréprochable” d’Anaïs Lonkeu, diplômée de la Fémis.

Le Centre international de documentation et d’information haïtienne, caribéenne et afro-canadienne (CIDIHCA) remettra le Prix Droits de la personne, tandis que Smith & Vigeant architectes décernera le prix du Développement durable.

Dans le cadre du festival, un colloque international sur le thème traumatismes et cinéma réunira des experts de plusieurs universités et instituts. Les matinées Ciné-jeunesse, organisées en collaboration avec la Commission canadienne pour l’UNESCO et le Centre de services scolaire de Montréal, proposeront une sélection de films pour le jeune public du 24 au 28 avril.

Des événements spéciaux, tels qu’un concert de musique classique avec le spectacle “Taffot, Kakudji, Pergolèse” de Galileo, enrichiront l’expérience du festival. De plus, des soirées dédiées aux manifestations jumelées à Vues d’Afrique seront organisées, en partenariat avec des festivals internationaux tels que le Fespaco (Burkina Faso), le Festival international de cinéma africain de Khouribga (Maroc), le FIFF de Namur (Belgique), le Festival international du film d’Amiens (France) et Mashariki (Rwanda).

Le Baobar, lieu de rencontres et d’échanges entre les invités, les cinéphiles et les amis de l’Afrique et des pays créoles, accueillera chaque soir des groupes musicaux dans une ambiance conviviale. Un buffet gourmand et un bar seront disponibles à la Cinémathèque québécoise.

Les billets sont en vente à l’unité pour 10 $, avec des forfaits Ciné-carte (4 entrées) à 32 $, CinéMax (10 entrées) à 70 $ et Laissez-passer illimité à 150 $, ou à 100 $ pour les 100 premiers acheteurs avant le 16 avril.

Dr. El Amine SERHANIhttp://www.origines-hebdo.ca
El Amine SERHANI, est journaliste, membre de l’Association Canadienne des Journalistes depuis le 16 novembre 2020 sous le numéro de membre : 57044868. Au-delà de sa formation universitaire, il a suivi une formation dans le journalisme au centre CNFDI - Groupe JPL, Etablissement privé déclaré auprès du Ministère de l'Education nationale en France et membre de la Fédération Européenne Des Ecoles (FEDE) et ce depuis le 19 octobre 2020 ainsi qu’à HEC en marketing digital. L'expérience du journaliste et grand reporter de El Amine, a commencé dans le cadre du journal des étudiants à l’âge de 19 ans à l’Université Mohamed V, l’Université Hassan II et l’école française des affaires au Maroc ainsi que dans l’hebdomadaire « le Canard Libéré » entre 2008 et 2010. Il a continué depuis 2010 en rédigeant des centaines de rapports et papiers établis dans plus de 134 pays, parmi lesquels la rédaction et l’édition de 14 livres sur les thèmes suivants : Rituels et traditions marocaines, promotion territoriale, économie numérique, etc. Dr.SERHANI, finalise une grande étude sur la communauté marocaine établie au Québec, sur la base d’entretiens de plus d’une heure, menés avec plus de 1600 personnes de cette communauté. Depuis fin décembre 2018, Dr. SERHANI, a créé un média communautaire dédié à la diaspora marocaine établi au Canada en trois langues et sur plusieurs supports (Papier, web, mobile et les réseaux sociaux), appelé « Origines ». El Amine SERHANI, avait assuré pendant plusieurs années des missions comme consultant international auprès du Centre International du Commerce (une agence de l’ONU et l’OMC) et auprès des agences et programmes de l’union européenne. Depuis 2008, il est Président élu de la Fédération Nationale de l'Économie numérique Marocaine, et il aura collaboré avec une centaine d’instances diplomatiques marocaines dans plus de 87 pays dans les quatre coins du monde.
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Content is protected !!