18.9 C
Montréal
mardi, mai 21, 2024
Accueil La vie au Canada Quand AMOR BENAMOR, le couscous tant aimé, trébuche sur un grain... de...

Quand AMOR BENAMOR, le couscous tant aimé, trébuche sur un grain… de semoule marocain !

Montez le son, chers lecteurs, et attrapez vos plus belles cuillères à couscous, car ce qu’on vous mijote aujourd’hui est croustillant à souhait !

C’était une belle journée d’août. Tout allait pour le mieux, jusqu’à ce qu’un paquet de couscous vienne semer la zizanie dans la communauté maghrébine du Québec. Le crime ? Un faux-semblant couscous AMOR BENAMOR, un trésor culinaire de l’Algérie, retrouvé dans les rayons québécois, à l’effigie… du Maroc!

Des emballages jumeaux, mais pas de la même mère

Depuis la fin d’août, les claviers fument dans la communauté algérienne du Québec. La raison ? Une mystérieuse version jumelle du couscous AMOR BENAMOR qui s’est infiltrée dans nos épiceries, se faisant passer pour le roi de la semoule algérienne. Mêmes couleurs, même emballage – c’est ce qu’on appelle un tour de passe-passe de haut niveau!

Mais, amis consommateurs, il faut toujours regarder derrière l’emballage. Tandis que l’original provient fièrement des moulins AMOR BENAMOR d’Algérie (dont le site web joue curieusement à cache-cache), l’imitateur s’avère être un produit marocain, sorti tout droit de l’usine de NAPRO 10. Et pour corser le tout, ce pseudo-couscous serait distribué par une entité basée à Dubaï, dont le propriétaire aurait des liens de parenté avec le fondateur de notre AMOR algérien. Toute une affaire de famille, semble-t-il !

De la rue Jean-Talon à la semoule de discorde

Pour les Algériens de Montréal, se déplacer jusqu’à la rue Jean-Talon, c’est un peu comme effectuer un pèlerinage vers le berceau gustatif de leurs origines. Imaginez donc leur désarroi en découvrant que le sacro-saint couscous, avec lequel beaucoup ont grandi, pourrait maintenant avoir le goût du “pays ennemi” (selon certains responsables politiques haut placés). Un choc culinaire !

Quand le distributeur fait des vagues

Au cœur de cette mêlée, nous retrouvons la compagnie Groupe Aliments Sara, sous la houlette de l’Algérien Fatah MEKIDECHE. Connu de tous, cet homme aux neuf rejetons (et à l’alphabétisation remise en question par certains) se retrouve sous le feu des projecteurs. Des experts pensent qu’il s’agit là d’une boulette de débutant : lorsqu’on change la recette du couscous, on prévient avant de servir, non ?

Couscousgate : l’affaire qui glisse entre les grains

Alors, sommes-nous face à une saga d’espionnage culinaire ou simplement une erreur d’étiquetage ? Dans ce couscousgate, tout le monde veut savoir pourquoi un grain algérien aurait pris des saveurs marocaines. Mais une chose est sûre : quelle que soit sa provenance, le couscous reste cette merveille que l’on savoure entre amis ou en famille. Pourvu que cela ne change jamais !

Dr. El Amine SERHANIhttp://www.origines-hebdo.ca
El Amine SERHANI, est journaliste, membre de l’Association Canadienne des Journalistes depuis le 16 novembre 2020 sous le numéro de membre : 57044868. Au-delà de sa formation universitaire, il a suivi une formation dans le journalisme au centre CNFDI - Groupe JPL, Etablissement privé déclaré auprès du Ministère de l'Education nationale en France et membre de la Fédération Européenne Des Ecoles (FEDE) et ce depuis le 19 octobre 2020 ainsi qu’à HEC en marketing digital. L'expérience du journaliste et grand reporter de El Amine, a commencé dans le cadre du journal des étudiants à l’âge de 19 ans à l’Université Mohamed V, l’Université Hassan II et l’école française des affaires au Maroc ainsi que dans l’hebdomadaire « le Canard Libéré » entre 2008 et 2010. Il a continué depuis 2010 en rédigeant des centaines de rapports et papiers établis dans plus de 134 pays, parmi lesquels la rédaction et l’édition de 14 livres sur les thèmes suivants : Rituels et traditions marocaines, promotion territoriale, économie numérique, etc. Dr.SERHANI, finalise une grande étude sur la communauté marocaine établie au Québec, sur la base d’entretiens de plus d’une heure, menés avec plus de 1600 personnes de cette communauté. Depuis fin décembre 2018, Dr. SERHANI, a créé un média communautaire dédié à la diaspora marocaine établi au Canada en trois langues et sur plusieurs supports (Papier, web, mobile et les réseaux sociaux), appelé « Origines ». El Amine SERHANI, avait assuré pendant plusieurs années des missions comme consultant international auprès du Centre International du Commerce (une agence de l’ONU et l’OMC) et auprès des agences et programmes de l’union européenne. Depuis 2008, il est Président élu de la Fédération Nationale de l'Économie numérique Marocaine, et il aura collaboré avec une centaine d’instances diplomatiques marocaines dans plus de 87 pays dans les quatre coins du monde.
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Content is protected !!