18.9 C
Montréal
mardi, mai 21, 2024
Accueil Entrepreneuriat & Business Les commerçants du Petit-Maghreb disent "NON" au "club algérien"

Les commerçants du Petit-Maghreb disent “NON” au “club algérien”

Le 7 mai 2023 marque un tournant décisif pour le quartier du Petit-Maghreb, situé entre Pie-IX et Saint-Michel à Montréal. Les commerçants de ce secteur multiculturel ont exprimé leur ras-le-bol et rejeté ce qu’ils considèrent comme un “club algérien” à la tête de la Société de développement commercial (SDC) du Petit-Maghreb. Le scrutin référendaire a abouti à une majorité en faveur de la dissolution de la SDC, mettant en lumière les tensions et le mécontentement général des commerçants de diverses nationalités présents dans le quartier.

Le scrutin référendaire a été organisé à la suite d’une pétition lancée par les commerçants, exigeant la dissolution de la SDC du Petit-Maghreb. Les résultats du vote, annoncés par la greffière de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, madame Lyne Deslauriers, à 20h30, se répartissent comme suit :

  • Nombre de votes positifs (en faveur de la dissolution) : 42
  • Nombre de votes négatifs : 15
  • Nombre de personnes habiles à voter inscrites : 114
  • Nombre de personnes habiles à voter ayant voté : 57

Ces chiffres montrent une participation importante des commerçants concernés et une majorité significative (73,7%) en faveur de la dissolution de la SDC. Ce vote exprime clairement le rejet de la gestion actuelle du Petit-Maghreb par le “club algérien” qui aurait, selon les accusations portées, tenté de spolier la SDC sans informer les autres commerçants du quartier.

Les commerçants du Petit-Maghreb espèrent désormais la création d’une nouvelle organisation, représentative et transparente, qui tiendra compte de la diversité culturelle et des intérêts de tous. Le défi est de taille : il s’agit de construire un dialogue ouvert et inclusif pour définir ensemble les objectifs et les actions concrètes à mener afin de soutenir le développement économique et culturel du quartier.

Le Petit-Maghreb fait face à un avenir incertain, mais le résultat du scrutin référendaire du 7 mai 2023 témoigne d’une volonté commune de changement et d’une mobilisation pour mettre fin aux agissements du “club algérien”. Les commerçants et les résidents du quartier devront s’unir pour créer une organisation véritablement représentative et transparente qui contribuera à faire prospérer ce secteur multiculturel, symbole de l’identité de Montréal.

Dr. El Amine SERHANIhttp://www.origines-hebdo.ca
El Amine SERHANI, est journaliste, membre de l’Association Canadienne des Journalistes depuis le 16 novembre 2020 sous le numéro de membre : 57044868. Au-delà de sa formation universitaire, il a suivi une formation dans le journalisme au centre CNFDI - Groupe JPL, Etablissement privé déclaré auprès du Ministère de l'Education nationale en France et membre de la Fédération Européenne Des Ecoles (FEDE) et ce depuis le 19 octobre 2020 ainsi qu’à HEC en marketing digital. L'expérience du journaliste et grand reporter de El Amine, a commencé dans le cadre du journal des étudiants à l’âge de 19 ans à l’Université Mohamed V, l’Université Hassan II et l’école française des affaires au Maroc ainsi que dans l’hebdomadaire « le Canard Libéré » entre 2008 et 2010. Il a continué depuis 2010 en rédigeant des centaines de rapports et papiers établis dans plus de 134 pays, parmi lesquels la rédaction et l’édition de 14 livres sur les thèmes suivants : Rituels et traditions marocaines, promotion territoriale, économie numérique, etc. Dr.SERHANI, finalise une grande étude sur la communauté marocaine établie au Québec, sur la base d’entretiens de plus d’une heure, menés avec plus de 1600 personnes de cette communauté. Depuis fin décembre 2018, Dr. SERHANI, a créé un média communautaire dédié à la diaspora marocaine établi au Canada en trois langues et sur plusieurs supports (Papier, web, mobile et les réseaux sociaux), appelé « Origines ». El Amine SERHANI, avait assuré pendant plusieurs années des missions comme consultant international auprès du Centre International du Commerce (une agence de l’ONU et l’OMC) et auprès des agences et programmes de l’union européenne. Depuis 2008, il est Président élu de la Fédération Nationale de l'Économie numérique Marocaine, et il aura collaboré avec une centaine d’instances diplomatiques marocaines dans plus de 87 pays dans les quatre coins du monde.
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Content is protected !!